Dans l'environnement économique actuel, qui évolue rapidement, il devient de plus en plus crucial pour les responsables technologiques de réévaluer leurs pratiques agiles. La pandémie de COVID-19 a encore mis en évidence l'importance de la rapidité et de l'agilité pour accélérer la mise sur le marché des produits et des services. Les organisations qui peuvent s'adapter rapidement au changement ont le plus de chances de réussir en période d'incertitude.

Agile à l'échelle et en pratique : SAFe® et les métriques de flux

Lisez le livre blanc • Agile à l'échelle et en pratique : SAFe® et les métriques de flux
Les mesures agiles pour le leadership aident les organisations à mettre leurs produits et services sur le marché et à atteindre leurs objectifs plus rapidement.
Les mesures agiles pour le leadership aident les organisations à mettre leurs produits et services sur le marché et à atteindre leurs objectifs plus rapidement.

Les indicateurs agiles sont essentiels pour aider les organisations à améliorer leur productivité et à prendre des décisions plus éclairées à chaque étape du processus de livraison du produit. En évaluant les indicateurs Agile, les dirigeants peuvent optimiser les résultats commerciaux et prendre des décisions fondées sur des données.

Cependant, il est essentiel de comprendre ce que sont les indicateurs Agile et comment ils sont appliqués pour créer de la valeur pour l'entreprise. Cet article donne un bref aperçu de la méthodologie Agile et passe en revue les principaux indicateurs Agile pour le leadership.

Qu'est-ce que la méthodologie agile ?

La méthodologie agile est une approche de gestion de projet que les équipes de développement utilisent pour naviguer entre les objectifs dynamiques et les incertitudes qui accompagnent le développement de nouveaux logiciels. Il met l'accent sur la livraison itérative et incrémentale des produits, ce qui signifie que les équipes livrent leur travail fréquemment plutôt qu'en une seule fois et par petits paquets utilisables de fonctionnalités de bout en bout.

1970Bon nombre des idées qui sous-tendent l'approche Agile sont apparues dans les années 1990 comme des alternatives aux approches traditionnelles du développement de projets. Mais le terme "Agile" dans le développement de logiciels a été popularisé pour la première fois par Le Manifeste Agile en 2001, qui décrit douze principes basés sur quatre principes essentiels.

agilemanifesto.org
agilemanifesto.org

Modèles agiles - Scrum

Le modèle Agile Scrum est une méthodologie bien connue utilisée pour gérer le travail de développement de logiciels pour des équipes de trois à neuf personnes. Il a acquis une grande popularité en raison de son efficacité. Pour coordonner plusieurs équipes Scrum dans des organisations plus importantes, il existe plusieurs approches comme Large-scale Scrum (LeSS) et Scaled Agile Framework (SAFe).

En termes simples, Scrum est une méthode agile de gestion du travail. Toutes les deux à quatre semaines (c'est-à-dire le sprint), les équipes livrent une partie du travail entièrement fonctionnelle (c'est-à-dire un incrément). Un retour d'information est reçu pour chaque livraison et utilisé par les équipes et l'entreprise pour déterminer ce qu'il faut construire ensuite ou comment adapter ce qui a déjà été construit. Ces événements se répètent ensuite à chaque sprint.

Modèles agiles - Kanban

La méthode Kanban est un moyen très efficace de concevoir, de gérer et d'améliorer le flux de travail d'un processus de développement. Grâce à cette méthode, les organisations peuvent tirer parti de leur flux de travail existant et l'améliorer progressivement en visualisant le flux de travail, en limitant le nombre de tâches en cours, en réduisant le gaspillage, en augmentant l'efficacité et en se concentrant sur l'achèvement du travail.

La méthode Kanban est particulièrement utile lorsque le travail arrive de manière imprévisible ou lorsqu'une équipe souhaite déployer un travail dès qu'il est prêt sans attendre d'autres éléments de travail. Un terme courant pour les systèmes qui utilisent la méthode Kanban est celui de "flux". Il s'agit de la manière dont le travail évolue en permanence dans le système au lieu d'être organisé en périodes spécifiques. Cette approche des mesures est similaire à celle utilisée dans le cadre plus contemporain de Flow Framework.

Avantages de la méthode agile

Les méthodologies agiles sont devenues de plus en plus populaires parmi les organisations qui cherchent à améliorer les performances des équipes, la satisfaction des clients et la polyvalence des projets. L'utilisation des indicateurs Agile pour le leadership s'est avérée très bénéfique et offre des avantages qu'il serait difficile d'obtenir autrement. Voici quelques-uns de ses principaux avantages :

  • Visibilité accrue. Les dirigeants peuvent plus facilement suivre les performances de l'équipe et prendre des décisions éclairées en ayant une meilleure visibilité sur ce qui est fait et quand. Ils peuvent identifier les domaines dans lesquels les progrès sont plus lents que prévu et prendre des mesures pour y remédier rapidement. En outre, une plus grande transparence sur l'avancement des travaux peut contribuer à promouvoir une culture de la responsabilité, dans laquelle les membres de l'équipe s'approprient leurs tâches et leurs responsabilités.
  • Une plus grande adaptabilité. La méthodologie Agile est conçue pour aider les organisations à décomposer la complexité et à réduire la dépendance, améliorant ainsi leur capacité à s'adapter aux changements. Les équipes agiles y parviennent grâce au développement itératif, c'est-à-dire en planifiant et en réalisant le travail par petites étapes, ce qui leur permet de modifier rapidement les priorités en cas de besoin.
  • Amélioration de l'alignement. L'un des principes fondamentaux de la méthode Agile est l'alignement, qui favorise une meilleure adaptabilité. Cet alignement a des composantes internes et externes. L'alignement interne commence par la formation d'équipes agiles organisées et habilitées à exécuter en toute autonomie. Cette responsabilisation permet aux équipes agiles de s'auto-organiser, les membres de l'équipe s'appropriant leur travail et collaborant efficacement. L'alignement externe implique de donner la priorité aux clients et à leurs besoins, ce qui est généralement obtenu grâce à un retour d'information régulier.
  • Amélioration de la qualité des produits. La méthode Agile a révolutionné la façon dont les organisations informatiques abordent le déploiement et la mise à jour des logiciels. Dans le passé, les organisations dépensaient souvent des millions de dollars pour mettre à jour leurs logiciels. Cette approche était souvent longue et complexe, nécessitant des ressources importantes et perturbant les opérations quotidiennes. Aujourd'hui, grâce à la nature simplificatrice de l'Agile, les organisations paient de plus en plus leurs applications par abonnement. Ce modèle simplifie le déploiement initial du logiciel et la livraison des mises à jour, ce qui permet aux entreprises de déployer rapidement de nouveaux logiciels sans perturber leurs activités.
  • Augmentation de la satisfaction des clients. L'approche Agile favorise l'alignement continu sur le client, ce qui permet aux équipes de s'adapter rapidement et facilement à l'évolution des besoins et des priorités des clients. En se concentrant sur la création de valeur pour les clients, les équipes agiles peuvent stimuler l'innovation et favoriser une culture d'amélioration continue. Cette approche centrée sur le client aide les organisations à établir des relations plus solides avec leurs clients et à se différencier sur le marché.
  • Diminution du risque. Les points ci-dessus démontrent la capacité d'Agile à réduire le risque financier d'une entreprise au fil du temps tout en maximisant la qualité de la production. Dans le contexte économique actuel, le risque de perdre des talents devient de plus en plus important pour les entreprises. Une planification médiocre et inefficace peut entraîner l'épuisement des employés, ce qui se traduit par une baisse de l'engagement, une mauvaise qualité du travail et un taux de rotation plus élevé. L'approche agile peut être une méthode efficace pour accroître l'engagement. La rationalisation du travail aidera les entreprises à conserver leurs meilleurs talents.

Les nombreux avantages de la méthode Agile peuvent avoir un impact considérable sur les résultats de l'entreprise, mais pour les obtenir, il faut connaître les indicateurs de la méthode Agile. Ces indicateurs aident les équipes de développement et l'entreprise à mesurer la productivité, la qualité du travail et la prévisibilité à chaque étape du processus de développement. Les mesures agiles sont principalement axées sur la valeur apportée aux clients. Au lieu de mesurer "ce qui" ou "combien" est fait, les mesures agiles mesurent l'impact sur les clients.

Quelles sont les meilleures mesures agiles pour le leadership ?

Au cœur de la méthode Agile se trouve la volonté de développer un meilleur produit ou service par le biais d'un meilleur processus. Les indicateurs agiles donnent un aperçu des performances d'une équipe ou d'un groupe d'équipes. Ils sont destinés à aider les équipes à analyser leur productivité et leur efficacité à différents stades du cycle de développement des logiciels.

Les mesures agiles - qui analysent les performances au cours de périodes distinctes - empruntent certaines mesures à la méthode Lean, qui mesure les performances dans le cadre d'un flux de travail continu. Il en résulte un ensemble de mesures essentielles que les dirigeants peuvent utiliser pour optimiser les performances de leur chaîne de valeur.

Les indicateurs agiles ne sont pas destinés à remplacer les indicateurs commerciaux (tels que le chiffre d'affaires, la réactivité des clients et la fidélisation), mais plutôt à être utilisés en conjonction avec eux. Les indicateurs Agile les plus essentiels pour le leadership sont présentés ci-dessous.

Vélocité

La vélocité est une mesure de performance couramment utilisée dans les méthodologies agiles de développement de logiciels pour suivre les progrès d'une équipe au fil du temps. Il mesure la quantité de travail qu'une équipe accomplit au cours d'une période spécifique, telle qu'un sprint, et est généralement mesuré en points de récit par sprint.

L'importance de la vitesse

L'objectif de la mesure de la vélocité est d'aider les équipes à améliorer leurs processus de planification et d'estimation et de suivre leurs progrès dans le temps. En mesurant le nombre de tâches qui peuvent être accomplies au cours d'une période donnée, les équipes peuvent mieux comprendre leur capacité de travail et adapter leurs plans en conséquence. Le suivi de la vélocité peut aider les équipes à identifier les domaines dans lesquels elles éprouvent des difficultés et à prendre des mesures correctives pour améliorer leurs performances.

Temps de cycle

Le temps de cycle est un indicateur utilisé pour mesurer le temps nécessaire à une équipe pour achever un travail, depuis le moment où il entre dans la file d'attente des travaux en cours (WIP) jusqu'à ce qu'il soit terminé. Cette mesure aide les équipes à comprendre combien de temps il faut pour que le travail passe par leur processus et à identifier les domaines à améliorer.

L'importance de la durée du cycle

La mesure du temps de cycle est un moyen efficace et flexible d'améliorer les processus d'une équipe, car les résultats des changements sont immédiatement perceptibles, ce qui permet de procéder immédiatement à d'autres ajustements. L'objectif final est d'obtenir des temps de cycle cohérents et d'une durée acceptable, quel que soit le type de travail (nouvelles fonctionnalités, dette technique, etc.).

Délai d'exécution

Le délai d'exécution est un indicateur utilisé pour mesurer le temps total nécessaire pour que le travail progresse dans une chaîne de valeur, depuis le moment où le travail est demandé jusqu'à celui où il est livré. Il fournit une vue globale de l'ensemble du processus et inclut tout le temps que le travail passe dans les files d'attente ou les états d'attente et le temps qu'il faut pour terminer le travail.

Le délai d'exécution mesure la durée entre le début et la fin d'un processus, y compris les étapes ou activités intermédiaires nécessaires pour achever le travail. Il prend en compte à la fois le temps de traitement et le temps d'attente, ce qui en fait une mesure plus précise et plus complète du temps nécessaire à la réalisation d'un travail.

L'importance du délai d'exécution

En suivant les indicateurs de délais sur une période donnée, les équipes peuvent déterminer l'impact des changements qu'elles apportent. Il permet également aux responsables de suivre l'efficacité du flux de travail d'une équipe. Le délai d'exécution aide les équipes à devenir plus prévisibles en quantifiant la probabilité du pourcentage de travail qui sera effectué dans un délai donné.

Débit cumulé (Flow Load®)

Le flux cumulé représente l'encours de l'équipe au fur et à mesure qu'il circule dans un système. Il est souvent visualisé à l'aide d'un diagramme de flux cumulatif (CFD), qui montre la quantité de travail cumulée à chaque étape du processus au fil du temps. Dans le cadre des flux, le flux cumulé est également appelé Flow Load®. Il s'agit d'une mesure clé pour suivre le volume de travail en cours et le rythme auquel le travail circule dans le système.

Pourquoi le flux cumulé est-il important ?

Le flux cumulatif permet de visualiser le travail de l'équipe et aide les chefs de projet à suivre les progrès et à identifier les goulets d'étranglement potentiels. En analysant le CFD, les gestionnaires de projet peuvent calculer les taux d'achèvement des travaux et identifier les zones où le flux de travail est ralenti ou bloqué.

Epic and release burndown

Les diagrammes épiques et les diagrammes d'épuisement des versions sont deux outils de gestion de projet agile couramment utilisés qui permettent de suivre l'avancement d'un travail plus important. Ces tableaux fournissent une représentation visuelle de l'achèvement du travail au fil du temps et aident les équipes à identifier le travail qui reste à accomplir.

L'importance de l'épopée et de l'épuisement des données

Le suivi de l'épopée et du burndown des versions peut aider les Agile Release Trains (ART) à comprendre la précision de leurs prévisions en les comparant à la carte de contrôle - un élément crucial de la prévisibilité. Il peut également contribuer à renforcer l'idée de ne pas s'engager dans des travaux non planifiés au sein d'une épopée, ce qui peut encourager davantage les équipes à maintenir leur agilité.

Quelle mesure vous convient le mieux ?

Les dirigeants peuvent appliquer des mesures de performance agiles en fonction des objectifs qu'ils souhaitent atteindre. Les critères de réussite permettent de définir chaque exigence, comme le taux d'adoption par les utilisateurs ou le pourcentage de code couvert. Ces critères de réussite doivent être pris en compte dans les indicateurs Agile de votre programme. Plus les équipes apprennent, mieux elles peuvent s'adapter et évoluer.

Supposons, par exemple, que le projet veuille améliorer les capacités de livraison de l'équipe de développement de logiciels. Dans ce cas, la mesure de la durée du cycle permet de suivre le temps qu'il faut à un élément de travail pour passer du point d'engagement au déploiement. La mesure de la durée du cycle à cette fin est un excellent point de départ, car elle fournit des informations exploitables qui alimentent directement les critères de réussite établis.

Il est tout aussi important d'éviter les erreurs courantes qui peuvent vous empêcher d'atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Voici quelques-unes de ces erreurs :

  • Se concentrer sur les mauvais indicateurs: Concentrez-vous sur le suivi des indicateurs pertinents pour les buts et objectifs du projet. Par exemple, le suivi du nombre de lignes de code écrites n'est peut-être pas aussi important que le suivi de la satisfaction du client ou du nombre de défauts trouvés.
  • Ne pas tenir compte du contexte des données: Les mesures agiles doivent être évaluées dans le contexte du projet, de l'équipe et de l'organisation. Un indicateur important pour un projet peut ne pas être pertinent pour un autre.
  • Ne pas utiliser les indicateurs pour favoriser l'amélioration continue: Utilisez les indicateurs Agile en fonction de leur objectif, qui est d'identifier les domaines d'amélioration et d'apporter des ajustements au processus. Si les indicateurs ne sont pas utilisés de cette manière, ils peuvent devenir des chiffres sans signification.
  • Ne pas tenir compte de l'impact sur le moral de l'équipe: L'utilisation d'indicateurs Agile ne doit pas s'accompagner de pressions excessives sur l'équipe. Mesurer la vélocité au sein d'une équipe qui n'est pas assez nombreuse ou expérimentée pour atteindre les objectifs de vélocité peut sembler injuste et peut avoir un impact négatif sur le moral et l'engagement de l'équipe.

Conclusion

L'utilisation d'indicateurs Agile peut fournir des informations précieuses aux responsables Agile qui cherchent à améliorer les performances et l'efficacité de leurs équipes. Une plus grande transparence et une meilleure prévisibilité sont essentielles pour promouvoir l'agilité et la résilience de votre organisation.

En fin de compte, si les indicateurs Agile pour le leadership auront un effet positif net sur les résultats de votre organisation, ils amélioreront également l'engagement des employés et la satisfaction des clients à long terme. Et comme il permet de mettre en œuvre des changements de manière itérative sans interruption, vous pouvez continuer à expérimenter l'innovation avec un minimum de gaspillage.